vendredi 31 août 2018

Coudre pour la maison #3 : la cuisine


En début d'année 2018, je m'étais fixée quelques objectifs pour limiter notre usage de produits plastiques et jetables.
Assez vite, j'ai cousu des serviettes de table et puis je me suis rendue à la Trésorerie pour acheter de quoi remplacer nos éponges, enfin j'ai tissé des tawashis à partir de vieilles chaussettes de Thomas :)

Et puis, j'ai fait une pause. Une longue pause durant laquelle je me disais chaque fois que j'allais au marché qu'il fallait que je couse des sacs à vrac et chaque fois que j'utilisais du film étirable qu'il fallait que je couse des petites charlottes... Procrastination quand tu nous tiens.

Jusqu'au mois d'août où, profitant de l'absence des filles, je me suis dit qu'il fallait que je m'y mette au moins pour me libérer l'esprit.

// Sacs à vrac


Les sacs ont été réalisés avec du tissu de récupération : une chute rideau pour les sacs les plus épais, un vieux lange et des chemises de Thomas.
Comme vous pouvez le constater, Monsieur a un goût prononcé pour les chemises bleues :)


Pour ce qui est des dimensions, le format idéal (à mon avis) est du 35 cm x 35 cm pour les achats en fruits et légumes. Pour les graines et autres fruits secs, un format plus petit est plus adapté.
Je me suis appuyée sur le tuto de Clémentine la Mandarine mais il en existe plein d'autres sur la blogosphère.


Chaque sac a une dimension différente parce que j'ai fait avec ce que j'avais.
Je tenais à utiliser de "vieux" tissus car les tissus neufs peuvent contenir des produits chimiques ayant permis de les teinter et d’afficher des propriétés anti-tâches, anti-acariens, antibactériennes, anti-froissage, etc.
Avec la nourriture que j'allais mettre dedans, je préférais ne pas prendre de risques. En plus, c'est quand même très amusant de créer de nouveaux objets à partir d'anciens...

Me voilà donc armée, cela fait deux semaines que je les utilise.
Au début, j'étais un peu timide, j'avais peur de déranger mais au final l'accueil des commerçants est plutôt bon.

// Les couvre-plats ou "petites charlottes"


Les petites charlottes ont été réalisées avec du coton enduit Petit Pan qui trainait depuis longtemps dans mes tiroirs et des chutes pour la doublure.


Mes filles adorent (elles aiment aussi les mettre sur leur tête - ça j'aime moins...)
J'en ai cousu 3 pour tester.
Je dois encore en coudre 2 pour des petits bols.
Par contre, il faut les laver après chaque utilisation. Je me demande si le mieux ne serait pas de coudre du tissu enduit sur les deux faces pour simplement passer un coup de tawashis dessus.


Pour les réaliser, je me suis appuyée sur le livre Créations Zéro Déchet de Camille Binet-Dezert.
Il suffit de:
  1. tracer un cercle autour du plat pour lequel vous souhaitez faire une charlotte puis ajouter une marge de 4 cm et couper. 
  2. faire de même avec un deuxième tissu qui sera la doublure 
  3. coudre les deux tissus endroit contre endroit à 1 cm du bord en laissant une ouverture pour retourner
  4. cranter, retourner l'ouvrage et piquer à nouveau à 1 cm du bord pour créer une coulisse
  5. glisser un élastique dans la coulisse, tester si l'élastique a la bonne longueur puis coudre les deux bouts d'élastique ensemble
  6. fermer le bord

J'ai lu des tutos pour faire des charlottes sans doublure mais avec un biais mais ça me semblait plus compliqué.

***
Bref, pas à pas, nous cheminons vers un mode de vie moins jetable.
Parfois je me sens un peu seule sur le chemin avec mes lubies mais je reste persuadée que c'est la bonne direction!

dimanche 5 août 2018

Petites cousettes pour grosse chaleur!

Voici deux projets réalisés dans des tissus achetés cet hiver dans le e-shop nantais Henri & Henriette. À force de croiser de jolies réalisations issues de tissus de cette boutique, je me suis faite plaisir au moment des soldes.

J'avais aussi envie de tissus plein de pep's, et, malgré mes craintes, j'assume plutôt bien ces imprimés originaux. Les tissus se froissent peu et sont agréables à porter en période de forte chaleur, c'est-à-dire en ce moment!


// La blouse cache-cœur


Nous avons la chance d'habiter à coté d'une médiathèque absolument géniale qui propose notamment le prêt de livres de couture.

Cette blouse est issue du livre Élégance et Sobriété - Robes et Tuniques aux Éditions de Saxe. Ce modèle m'a vraiment emballée, ci-dessous la photo du modèle.


Je ne suis pas une grande fan du liberty mais je voyais bien cette blouse dans cette baptiste à grosses fleurs.


Il s'agit d'un livre de couture japonaise donc les explications sont assez succinctes.
La réalisation est simple mais j'ai dû reprendre le devant pour qu'il ne baille pas trop au niveau du croisement des deux pans.
Ayant très peu de poitrine, cette blouse peut dévoiler par moment mon soutien-gorge mais cela reste discret :)
J'ai également raccourci le bas de 2 cm.


Le tissu était à la base destiné à réaliser des robes pour mes filles mais elles n'étaient pas emballées. Ce n'est pas plus mal car je l'aime vraiment beaucoup ce tissu et la blouse ne m'a pas quittée des vacances!


Une petite dernière prise lors de notre séjour en Macédoine :



>> Les infos utiles

Taille : la plus petite (S je crois)
Métrage : 2 mètres pour un tissu d'une laize de 110 cm
Tissu : baptiste de coton
Modifications apportées au patron : ourlet réduit de 2 cm

// The Fortsythe Dress de French Navy Patterns


Ce patron me faisait de l’œil depuis l'été dernier lorsque j'ai découvert la version de Chloé du Kaffeeklatsch.
J'aime beaucoup les réalisations de Sarah, elles correspondent bien à mes attentes en terme de confort et de style. Elle propose également le pantalon Calyer qui me fait bien envie et la robe Orla (patron gratuit).

La Fortsythe Dress est pour moi la robe parfaite: un peu loose, une encolure bien dégagée, pas de pinces poitrine et des poches. 


Au départ j'ai trouvé cette première réalisation un peu large et un peu longue mais c'est une robe parfaite pour flâner.

 


Le patron est en anglais mais le livret comporte de nombreuses photos et les pièces du patron s'emboitent bien.
J'aimerais en réaliser une autre en lin lavé ou bien dans une viscose noire qui traîne dans mes tiroirs. Il est possible aussi que je raccourcisse un peu la jupe et que je ferme le dos - j'ai mis des pressions et ce n'est pas très confortable avec le dossier des chaises.

>> Les infos utiles

Taille : XXS
Métrage : 2 mètres pour un tissu d'une laize de 110 cm
Tissu : baptiste de coton
Modifications apportées au patron : aucune

***

Voilà pour ces deux réalisations.
Les vacances sont passées par là, je n'ai pas été raisonnable, j'ai acheté pleins de tissus lors de nos différentes haltes!
J'ai encore pas mal de petits cadeaux à réaliser avant de continuer à coudre pour moi, j'ai hâte!

mercredi 13 juin 2018

Un peu de couture pour les filles

Un mariage pour cet été, les beaux jours qui pointent leur nez, autant de bonnes raisons de coudre un peu pour les filles.

Voici deux robes à bretelles et un petit haut. J'étais partie pour leur coudre deux à trois nouvelles robes chacune...jusqu'à ce que je m'aperçoive que leur armoire était déjà bien garnie!
En bonne mère égoïste, j'ai remis des projets pour moi sur le haut de la pile.

Les robes à bretelles


Elles sont issues du livre Les Intemporels pour enfants - offert il y a maintenant quelques années par Lina et Denis lors de leur venue à Edimbourg (ça commence à dater!).
Il était temps que je m'active car les filles seront bientôt trop grandes pour les modèles du bouquin.

Concernant le modèle, je trouve les explications assez obscures, surtout quand on arrive à la patte indéchirable dans le dos. Je ne visualisais pas du tout le résultat attendu! Après quelques recherches, je suis tombée sur des photos de réalisation plus explicites et je me suis appuyée sur le tutoriel de Filoute qui est très bien fait.

Les tissus pour le moins inhabituels viennent du Sri Lanka. Lors de notre séjour à Kandy, nous étions allés dans un magasin de tissus et j'avais proposé aux filles de choisir chacune un tissu.

Cela donne deux résultats très différents.

// la version Graou



Au final, je ne sais pas si la robe d'Anaïs tiendra jusqu'au mariage car elle la porte énormément. J'ai déjà renforcé les bretelles au point triple car elles avaient lâchées.




Ce patron taille bien en largeur : j'ai fait un 6 ans pour Anaïs et une longueur en 8 ans car elle voulait sa robe assez longue. Elle porte du 6 voire du 8 ans dans le commerce.


J'avais de gros doutes sur le tissu mais comme d'habitude, elle porte très bien ce genre de tissu pas du tout discret. Disons que le tissu va bien avec le caractère de sa petite propriétaire :)

// la version "romantique"




Charline a très peu porté la sienne.
Elle m'a dit la réserver pour le mariage de cet été, je ne sais pas si c'est vrai ou si c'est une façon détournée de me faire comprendre qu'elle ne l'aime pas trop...


J'ai coupé un 6 ans en largeur et en longueur j'ai ajouté 5 cm au 8 ans. Elle est presque un peu trop large au niveau du buste.
Pour les deux robes, j'ai posé des pressions KAM à la place des boutonnières.

Le petit haut


Il s'agit de la version B du très connu Trop Top de Ivanne S avec les options suivantes :
- dos fermé
- col arrondi
- revers de manches


Cette version est très rapide à réaliser, en particulier si on zappe l'ouverture boutonnée au dos. J'ai aussi fait un ourlet roulotté en bas donc ça va très vite.

Le seul bémol est la parementure que je ne trouve pas très facile à remettre en place au fil des lavages mais bon les filles n'ont pas eu l'air de s'en plaindre.

Il s'agit d'une taille 6 ans pour la carrure et d'un 8 ans pour la longueur.



Le tissu est une chute de la blouse que j'avais réalisé il y a quelques semaines >> rentabilité maximum!

Voilà pour les filles!

Moi je me suis cousue une robe à pommes et j'ai un top à grosses fleurs sur le feu... comme une envie de tissus un peu foufou ces derniers temps :)