mardi 2 septembre 2014

Scottish Independance Referendum : it's now !

Et oui, c'est très sérieux, nous voterons le 18 septembre prochain POUR ou CONTRE l'indépendance de l’Écosse - ce qui signifie sa sortie du Royaume-Uni.

A ce jour, le NO THANKS semblerait l'emporter (48% des voix contre 42% pour le YES et 10% de sans opinion) mais le camp des indécis fera - comme souvent - pencher la balance au dernier moment donc SUSPENS !!


L'ambiance est plutôt bon enfant et on voit fleurir ces dernières semaines de plus en plus de drapeaux et affichettes aux fenêtres indiquant les préférences de chacun  : pas de risque de guerre civile à l'issue du scrutin mais cela reste un jour historique.





Et nous, dans tout ça ?
D'une part, nous avons le droit de vote en tant que résident européen en Écosse, ce qui est une chance (ce n'est pas dans tous les pays qu'on a le droit de donner son avis alors qu'on y habite seulement depuis 9 mois... cf. la Nouvelle-Calédonie par exemple). Donc nous voterons, c'est sûr !

D'autre part, je suis très partagée : 

- d'un côté c'est une opportunité pour l’Écosse de se dégager des politiques menées par Westminster - sur les « reserved matters » (« sujets réservés »), tels que la Défense, les Affaires étrangères, les politiques fiscales et économiques, ou encore les législations sur les stupéfiants et l'audiovisuel - avec lesquelles les parlementaires écossais sont le plus souvent en opposition (NHS par ex) et d'affirmer encore plus son identité
- d'un autre côté, quelle est la puissance d'un pays de 5 millions d'habitants aujourd'hui sachant que les gisements de gaz ne sont pas illimités, le maintien de l’Écosse dans le Royaume-Uni lui permet de bénéficier des forces armées britanniques (ce qu'elle n'aurait plus en devenant indépendante) et la grande inconnue est la monnaie. L’Écosse pourra-t-elle conserver la Livre ?  Si elle veut intégrer l'Union Européenne, devra-t-elle passer à l'Euro ? Les filiales d'entreprises anglaises resteront-elles en Écosse ? Bref, il y a tellement d'inconnues que voter YES semble un vote un peu utopique...

L'autre question - plus personnelle - est : dois-je donner mon avis sur un sujet qui ne me concernera a priori plus l'an prochain  ??? Possible que je vote blanc

Aucun commentaire: