mardi 7 avril 2015

Hep Mamzelle!


Voici le modèle Mademoiselle de Aime comme Marie. J'ai fait une fixette "col Claudine" ces deux derniers mois, ce qui m'a poussée à ajouter également un col Claudine sur ma robe Sureau - que je vous montrerai bientôt, même si je n'en suis pas très fière, elle va d'ailleurs finir au recyclage je pense... Une concentration de mauvais choix cette robe :(

Bref, revenons à cette jolie blouse: un coup de cœur donc, comme sa copine la Midinette (la jupe), et puis après un gros doute: est-ce que ça n'allait pas faire un peu trop "versaillais" tout ça??? D'un autre côté, je n'arrivais pas l'imaginer autrement que toute blanche et je n'avais pas envie de jouer un contraste trop fort pour le col et les poignées...


Cette demoiselle est toute blanche avec un passepoil gris et un biais à petit pois, histoire de casser l'aspect trop "immaculé". Et elle me plaît beaucoup, à porter avec un jean et des bottines/ bottes pour éviter le look versaillais justement; désolée pour les habitants de cette jolie ville de Versailles mais j'ai dû mal à décrire autrement ce style un peu scout catho... peut-être look Jacadi ou style BCBG?? Bref, passons aux photos... Crispée, moi?? C'est rien de l'écrire!

 

Les petites satisfactions:
- La pose du passepoil sur les poignées est bien réussie, un peu moins sur le col qui ne fait d'ailleurs pas très symétrique sur les photos...mmmh, passons
- La pose du biais sur l'encolure: j'ai dû m'y reprendre à deux fois, je n'avais pas très bien compris les instructions du premier coup. Pour une deuxième pose de biais, je suis contente du résultat et s'il se voit un peu, je trouve ça plutôt joli!



Fournitures:
- J'ai taillé un S et j'ai pris 1,50 m de tissu au lieu de 2m: c'était suffisant et il m'en restait un peu. Tissu qui vient d'une petite boutique de mon quartier The Dress Fabric Company, pas forcément donné : £14
- Pour le biais et le passepoil, j'ai pris 2,5 m de chaque. Acheté chez Edinburgh Fabrics mais je ne rappelle plus du prix, disons £5 grand max.


Concernant les patrons Aime comme Marie:
(+) Ceux que j'ai testé jusqu'à présent - Midinette et Mademoiselle - m'ont vraiment donné satisfaction: la coupe correspond bien à ma morphologie (ce qui simplifie grandement les choses) et les explications sont claires. 

(-) Lorsque j'ai reçu mes patrons, j'avoue que j'ai été un peu dubitative. J'ai trouvé (et je trouve toujours) le packaging et la présentation des patrons pas du tout attrayante et un peu "cheap" pour le prix.
D'un autre côté, les vêtements que j'ai cousu avec les patrons Aime comme Marie sont nickel et je les porte. Est-ce que ce n'est pas le plus important au final?


Un p'tit mot concernant l' "Affaire du Plagiat":
Pour info, la créatrice Marie est soupçonnée d'avoir plagié un patron japonais existant pour son modèle de chemise pour homme Mister. Je me sens un peu obligée d'en toucher deux mots car, si tel est le cas, c'est un délit et il doit être puni comme la loi le prévoit. A ce jour, il ne me semble pas qu'il ait été prouvé officiellement qu'il y a plagiat.  
Alors que faire? Je n'achèterai pas le patron en question tant que nous n'en saurons pas plus - plagiat ou pas plagiat - mais je ne m'interdis pas d'acheter ses autres patrons, pour le moment du moins.
Pourquoi? Parce que créer son entreprise est un pari difficile et osé et je souhaite soutenir les créateurs de patrons indépendants qui rendent la couture accessible à tous. Affaire à suivre...


Aucun commentaire: