mardi 4 août 2015

That's all folks!

Et oui, bientôt la fin de notre long séjour en Écosse... Enfin pas pour tout le monde car Thomas reste encore quelques mois sur place et fera la navette la plupart des weekends.

Alors que dire de cette expérience familiale à l'étranger?
Bah... que c'était top! Je voulais dresser un bilan de cette expérience mais il y a au final tant de choses à dire que vous aurez abandonner la lecture avant que j'en arrive à la fin ;P

Alors je dirais que c'est formidable de pouvoir partager avec sa famille la découverte d'un nouveau pays, d'une nouvelle langue, d'une autre culture. Une amie ukrainienne me disait qu'en vivant à l'étranger on était plus ouvert à la nouveauté et je pense effectivement que ce séjour m'a ouvert les yeux sur d'autres pratiques notamment éducatives, laissant davantage les enfants faire, être plus à l'écoute de leur rythme et leurs envies... Les enfants nous ont ouvert également des portes pour rencontrer d'autres familles et c'est aussi ce qui a fait la richesse de notre séjour.

D'un point de vue plus personnel, je pense que quand on a toujours travaillé, s'arrêter du jour au lendemain n'est pas facile - même si tout le monde pense le contraire... oui c'est bien les premières semaines mais on perd quelque part son statut social pour n'être plus que Maman - ce qui est déjà bien mais bon ;) - et on se retrouve aussi beaucoup plus en tête à tête avec ses enfants, ce qui est agréable, ce qui permet de créer un lien fort mais c'est aussi parfois nerveusement éprouvant.

Avoir pu vivre différemment, à un autre rythme est une véritable chance. J'espère qu'il en restera une trace lors de notre retour à cette vie parisienne, disons... si rythmée!

Avec nos voisins!

Voilà, ce blog s'auto-détruira dans quelques jours... ou semaines!

Plus de 90 articles... Vous devez avoir une overdose d’Écosse... Mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin, un blog chasse l'autre, j'espère que vous pourrez suivre mes aventures de couture cette fois à mon retour (si j'arrive encore à y consacrer du temps... ça se passe ici)

Aucun commentaire: