dimanche 15 novembre 2015

Sigma Dress

***

J'avoue que j'ai longuement hésité à publier cet article ce soir à la lueur des attentats de vendredi dernier. De la couture, est-ce que ce n'est pas un peu futile au regard de l'actualité? 
Oui évidemment que c'est futile quand je pense aux victimes, à leurs proches, à ce sentiment d'incompréhension face à de tels actes de barbarie, à la tristesse qui m'envahira demain quand la rame de métro s'arrêtera  à la station Filles du Calvaire... Mais la vie doit continuer alors voici un peu de légèreté au milieu de toute cette noirceur.


***

Il y assez peu de chances de découvrir chez moi des patrons inédits car je réfléchis beaucoup (trop) avant de me décider sur un patron. J'aime bien porter ce que je couds donc il me faut du temps, beaucoup de temps pour identifier si oui ou non un patron correspond vraiment à ce que j'aime porter et pas juste à un effet de mode ou à un comportement un peu "moutonnier".

Ma robe est donc de la 10 001ème Sigma Dress de la blogosphère mais qu'importe, ce modèle est vraiment top!



 La Sigma Dress est une robe facile à porter avec de jolis détails comme les petites fronces sur les côtés, elle est ajustée à la taille mais pas trop et en plus elle a des poches! Elle ne présente pas de difficultés particulières même si j'ai beaucoup douté sur le rendu final au cours de sa réalisation.


  


Rendons à César ce qui est à César, ma version est très largement inspirée de celle du Coussin du Singe. Je l'ai cousu avec un tissu en denim fin déniché à Édimbourg avant notre départ, il a attendu bien sagement dans les cartons que l'automne arrive. C'est une version sobre mais pratique que je souhaitais pouvoir porter au travail (plutôt "cake" que "frosting", ça devrait vous parler si vous connaissez cet article...).


Maintenant parlons de mes déboires...

Lorsque j'ai cousu ma toile, j'ai taillée un XXS en élargissant au XS à la taille et en l'essayant, je me suis dit que grosso modo un XXS partout devrait passer car j'avais 2 cm de marge de chaque côté... Grosse erreur!
Une fois mon tissu coupé, il a fallu que je me rende à l'évidence, ça allait être compliqué de caser ma cage thoracique et mon absence de taille (merci la morpho en H) dans cette robe. Résultat, j'ai rogné au max sur mes marges de couture et ça passe mais mes poches sont un peu trop sur l'arrière.

J'avais aussi décidé de doubler la jupe pour éviter qu'elle ne remonte quand je marche (souvenir de ma Midinette noire)... Le résultat était moyen, ça faisait un bourrelet au niveau de la taille (que j'aurais dû descendre de deux cm suite à ma toile mais que j'ai oublié de reporter... décidément à quoi ça sert de faire une toile si on oublie de reporter les modifs, je vous le demande). Bref, j'ai fini par virer la doublure et miracle, même sans doublure la robe ne remonte pas!

Dernier petit souci sur la parmenture qui ne tombait pas pile poil sur le zip mais là je me suis dit que ça irait bien comme ça...


Pour finir, j'ai utilisé un biais en liberty pour faire mon ourlet et j'aime beaucoup ce petit détail ;)

 

Bilan, pour une robe que j'ai bien cru ne jamais pouvoir porter, je suis plutôt satisfaite du résultat!  
Petit bémol sur le tissu qui a tendance à se froisser facilement mais comme pour ma robe Xerea, j'ai bien envie d'en coudre une autre d'autant que certaines modifications apportées par Anne d'Un Chas me font bien envie...


Patron: Sigma Dress, Papercut
Taille: XXS
Fournitures: 165 cm de tissu denim fin 
(le métrage est un peu juste) 
+ zip invisible de 60 cm

A bientôt!

2 commentaires:

Margault C. a dit…

Elle est très jolie ! bravo !

Florence a dit…

Merci! Merci! Je l'aime bien mais je dois avouer que je porte plus facilement les jupes...