dimanche 6 août 2017

Un tour aux puces


Nous avons profité de ce weekend sans les filles pour aller faire un tour au marché aux puces de Saint Ouen.
Depuis que nous habitons Paris c'est la première fois que nous y allions et nous avons été réellement surpris par ce lieu  un peu hors du temps!
J'ai trouvé cette escapade tellement dépaysante que j'ai eu envie d'en faire un petit article.

// Comment se rendre aux Puces?

Nous avons pris le métro jusqu'à la Porte de Clignancourt et après avoir traversé le périph', nous nous sommes engouffrés dans la rue des Rosiers qui abrite quasiment tous les marchés des puces de Saint Ouen.



Le contraste entre l'agitation de la porte de Clignancourt avec ses vendeurs à la sauvette et le calme de la rue des rosiers et de ses marchés est saisissant.

Nous avons tranquillement déambulé dans les ruelles en furetant à droite à gauche: des jolis meubles, de veilles affiches, des moulins à cafés, des cafetières vintage, des miroirs gigantesques, de vieux tableaux,...
C'est très surprenant de découvrir cet esprit "village" au milieu des tours de Saint Ouen, les antiquaires qui déjeunent devant leurs échoppes tout en taillant une bavette!


// 15 marchés différents

Vernaison, Antiqua, Paul Bert et Serpette, Dauphine, Biron, Jules Vallès,... : chaque marché a son style. Nous ne les avons pas tous visité.
 Marché Vernaison
Marché Dauphine

Au marché Biron, un magnifique vase Jean Lurçat, nous a tapé dans l'oeil. Autant dire tout de suite que ce n'est pas envisageable de l'acquérir mais la discussion qui s'est lancée avec l'antiquaire était très intéressante...


Marché Biron

Le marché Paul Bert propose des biens plus abordables, des pièces vintage mais aussi des créations très contemporaines.

Le marché Jules Vallès reste dans un esprit davantage brocante.
Nous avons terminé par un sympathique resto en terrasse, avant de retrouver Monsieur Joseph avec qui nous avions rendez-vous.


Mais qui est Monsieur Joseph ? Monsieur Joseph est une petite boutique ou plutôt d'un hangar dans le 19ème qui propose des meubles années 50... Je vous en reparle bientôt car c'était une rencontre très surprenante!



Aucun commentaire: